L'article

17
juin
2015

À 102 ans, elle passe et obtient sa thèse

Cette Allemande n’avait pas pu soutenir son travail, réalisé en 1938, pour des « raisons raciales » avancées par le régime nazi. En juin prochain, elle deviendra officiellement la diplômée la plus âgée du monde.

Il n’y a pas d’âge pour obtenir un doctorat, mais certains régimes politiques peuvent néanmoins vous en empêcher. Ingeborg Rapoport, 102 ans, a finalement soutenue sa thèse devant trois professeurs de l’Université de Hambourg, le 7 mai dernier. Soit 77 ans après l’avoir rédigée, en 1938, en plein régime nazi en Allemagne. Comme l’explique cet article du Wall Street Journal ,qui révèle cette curieuse histoire, les autorités académiques berlinoises avaient, à l’époque, refusé qu’Ingebord soutienne sa thèse pour des « raisons raciales ». Son travail de néonatalogie, spécialité médicale qui s’attache à prendre en charge les nouveau-nés, porte sur la diphtérie, maladie qui, à l’époque, faisaient encore des ravages sur les enfants en bas âge.

« On m’a signifié que je n’avais pas la permission de passer l’examen oral » a expliqué la vieille dame au quotidien américain. Les « raisons raciales » invoquées par les autorités correspondent à la religion juive de la mère d’Ingeborg Rapoport. Alors encore appelée Syllm, son nom de jeune fille, cette dernière sera pourtant élevée selon la religion protestante.

Comme l’explique le Wall Street Journal, son cas est loin d’être unique. Des milliers d’étudiants et de professeurs « non-aryens » ont été exclus des universités allemandes sous le IIIe Reich. L’université de Hambourg a particulièrement collaboré avec le régime nazi, puisque le doyen de l’époque avait déclaré l’établissement « premier institut national-socialiste de l’enseignement supérieur du Reich ».

La plus vieille diplômée du monde

Après cette première mésaventure, Ingeborg Syllm et sa famille s’exilent aux Etats-Unis, où la jeune femme entre comme interne dans plusieurs hôpitaux. Elle est ensuite acceptée à l’école de médecine de Philadelphie. Son diplôme en poche, elle est embauchée à l’hôpital de Cincinnati, où elle rencontre Samuel Mitja Rapoport, un physicien autrichien qui avait également fui le régime nazi. Ils se marieront en 1946. Mais, le régime politique en place va à nouveau perturber le quotidien de la médecin allemande. Son mari étant lié au parti communiste, le lancement en 1950 de la « chasse aux sorcières » du Maccarthysme force le couple et leurs quatre enfants à fuir une nouvelle fois. Ils regagnent alors l’Europe.

Il y a quelques mois, un collègue de Tom Rapoport, fils d’Ingeborg et également devenu médecin, raconte l’histoire du doctorat non obtenu au doyen actuel de l’université de Hambourg. Ce dernier décide de faire les démarches nécessaires pour que, 77 ans après, Ingebord puisse enfin soutenir son travail. Après quelques retouches et actualisations, la centenaire reçoit trois professeurs de l’université dans son salon, pour une soutenance de 45 minutes. Son travail est finalement validé par l’université qui lui accorde son diplôme de docteur. Lors d’une cérémonie prévue le 9 juin prochain, elle recevra officiellement son doctorat, devenant ainsi la plus vieille diplômée du monde.

Source : Le Figaro



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 111 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration