L'article

12
octo
2015

Brésil : la cote de popularité de la présidente Dilma Rousseff tombe à 8%

La présidente brésilienne réélue en janvier fait face à une impopularité record due à un chômage en hausse, un contexte économique dégradé et un vaste scandale de corruption.

Voilà une nouvelle qui pourrait consoler François Hollande. La président brésilienne Dilma Rousseff voit sa cote de popularité chuter à 8%. Elle devient ainsi le chef d’Etat le plus impopulaire du Brésil depuis la fin de la dictature militaire en 1985.

71% des personnes interrogées par l’institut Datafolha affirment par ailleurs ne pas approuver la politique menée par Dilma Roussef. Elle perd six point depuis juin. La successeur de Lula fait face à une affaire de corruption, un climat économique dégradé et un chômage en hausse. Elle n’a été réélue que d’une courte tête en janvier dernier.

Des milliards de dollars détournés depuis des années

Le Brésil est frappé par un vaste scandale de corruption lié à l’activité de Petrobras, géant pétrolier et ancien fleuron du secteur public. Une enquête, lancée en 2009, cherche à comprendre comment cette entreprise publique est liée au versement de pots-de-vin, au moins depuis 1997. Cet argent détourné représente un manque à gagner d’environ 3,3 milliards de dollars sur les 10 dernières années. En mars 2014, l’enquête a mis au jour un réseau de malversations tentaculaire et conduit à de nombreuses arrestations. Des manifestations ont agité le pays pendant plusieurs semaines au printemps dernier.

Par LEXPRESS.fr



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 42 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration