L'article

5
févr
2015

CIV- Selon un député de la coalition proche du pouvoir, tous les sondages donnent Gbagbo gagnant pour la prochaine élection présidentielle !

L’ex-président Laurent Gbagbo pourrait remporter la prochaine élection présidentielle. Du moins, si l’on en croit le député PDCI, Kouadio Konan Bertin dit KKB, membre de la coalition, qui dirige actuellement la Côte-d’Ivoire, avec le RDR, le parti d’Allassane Ouattara.

Il a, en effet, soutenu, au cours d’une conférence de presse animée le lundi 2 février 2015 aux Deux-Plateaux, que des sondages en sa possession et dans toutes les chancelleries de Côte-d’Ivoire, prédisent une victoire de l’ex-chef de l’État. « Même en prison, tous les sondages donnent Gbagbo gagnant à la prochaine présidentielle », a-t-il déclaré, sûr de son fait.

Par ailleurs, il s’est prononcé sur le congrès extraordinaire de son parti, le PDCI prévu pour les 21 et 28 février 2015 et qui est censé endosser l’appel de Daoukro, initié par Henri Konan Bédié et appellant à une candidature unique de Ouattara pour toute la coalition (PDCI et RDR).

Selon lui, cet appel qui n’est pas du goût de tous les cadres du PDCI, n’aurait sans doute pas été lancé si Alassane Ouattara avait gagné l’élection présidentielle de 2010. Aussi a-t-il dit « regretter d’avoir aidé Ouattara à être président si cela doit conduire à la mort de son parti, le Pdci-Rda ».

En effet, a insisté le vice-président du groupe parlementaire Pdci, l’appel de Daoukro vise à faire disparaître le Pdci. « La candidature unique va signer la mort définitive du Pdci », a-t-il martelé. Et KKB d’insister : « Ne pas avoir de candidat, c’est consacrer la mort définitive du Pdci ». C’est pourquoi, il a réaffirmé sa détermination à se battre pour l’héritage légué par Félix Houphouët Boigny. « Je n’accepterai jamais qu’une alliance tue le Pdci (…) Ouattara aura bel et bien un adversaire issu du Pdci en face de lui et il sera battu », a asséné l’ex-leader de la jeunesse du Pdci.

Pour KKB, le parti sexagénaire sortira assurément divisé du prochain congrès extraordinaire. « Je suis persuadé que nous sortirons du congrès divisés ; il y aura d’un côté le Pdci-Rda et de l’autre, le Pdci-Rdr », a-t-il soutenu, avant d’annoncer qu’il ira à ce congrès pour « prendre (sa) part du Pdci-Rda », convaincu qu’il est, que ce rendez-vous « va consacrer l’implosion définitive » de son parti.

Le député de Port-Bouët s’est par ailleurs offusqué de ce que certains laissent croire qu’il est un ivoiritaire. "Si vouloir un candidat de son parti opposé à Ouattara lors des prochaines élections, c’est être ivoiritaire, si aller rendre visite à Gbagbo à La Haye, c’est être ivoiritaire, alors je suis ivoiritaire", s’est-il indigné. Réagissant aux piques lancées à son encontre par le porte-parole de son parti (le PDCI-RDA), Kobena Adjoumani, il a eu cette réplique : "Lui et moi, nous ne boxons plus dans la même catégorie. (...) Le jour où je parlerai d’Adjoumani, il ne parlera plus. "

Evoquant l’actualité marquée par le contexte d’enlevement régulier d’enfants en Côte-d’Ivoire, KKB s’est élevé contre ces assassinats. "On n’a jamais vu çà dans notre pays. Tout celà n’est pas Ivoirien !" a t-il commenté.

Assane Niada

Source : Soir Info



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 97 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration