L'article

16
déce
2014

Cameroun : déclaration du sécrétariat du Comité Directeur de l’UPC sur la menace de fermeture d’Afrique Média TV

Source : correspondance du Secretariat de l’UPC

Des sources bien informées, il nous revient que le jeudi 20 novembre 2014, une réunion s’est tenue au Quai D’Orsay à Paris, dont l’objet était de mettre la pression sur le Président Paul Biya en vue de la fermeture de la chaîne de télévision Afrique Média.

La raison évoquée, c’est qu’Afrique Média traiterait des sujets « sensibles » des relations France-Afrique. Il s’agit entre autres :

• de la sortie de la zone franc (CFA, entendez franc des colonies françaises d’Afrique),

• des comptes d’opération du trésor français,

• des bases militaires françaises en Afrique, etc.

Ont pris part à la réunion, entre autres : le Directeur de CANAL SAT, un représentant de M. Alassane OUATTARA, Président de Côte D’ivoire, des représentants de certaines chaînes audiovisuels externes françaises, de l’Ambassadeur de France au Kamerun.
La France, pays des Droits de l’homme ; terre de la démocratie et des libertés en particulier de la liberté d’expression ; la France, patrie de l’égalité et de la fraternité ! C’est cette même France qui aujourd’hui s’en prend à une jeune chaîne panafricaine dont le seul crime est d’avoir osé briser le tabou, en abordant les questions de fond sur lesquelles se sont bâtis depuis plus d’un demi siècle, ses rapports iniques avec l’Afrique.

L’UPC âme immortelle du peuple kamerunais, vigilante à propos de l’unité politique et de la souveraineté de l‘ Afrique :

1- Condamne cette forfaiture de la France qui pratique une fois de plus sa politique criminelle contre l’Afrique.

2- Déclare que chaque chose a une fin, et que la relation du cheval et du cavalier qui a caractérisé jusqu’ici les rapports France-Afrique doit prendre fin.

3- Rappelle à la mémoire de tous les participants à ce bal des sorciers, cette pensée d’Abraham Lincoln : « On peut tromper une partie du peuple tout le temps. On peut tromper tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps ».

4- Apporte son soutien à la chaîne Afrique Média dans sa participation au combat d’éveil des consciences panafricaines. Un combat légitime qui gagnerait à se dépouiller davantage de complaisances incongrues.

A lutta continua !

« Un autre Kamerun est possible, d’autres choix sont nécessaires ». Douala, le 10 décembre 2014 Pour le Secrétariat du Comité Directeur


NDEMA Alexis SAME, Président de l’UPC

TCHUANYO Martin, Vice-Président

MOUTOUDOU Albert, Secrétaire Général



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 382 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration