L'article

27
octo
2014

Cameroun:l’impunité des bandits qui ruinent les entreprenants

Source : correspondance de la COMICODI

Yaoundé, le 24 Octobre 2014
Monsieur le Procureur Tribunal de première instance Yaoundé/centre administratif

Réf : 605/ENQ/COR/1014
Objet : Requête aux fins d’interpellation du nommé SAKE MALOKA, auteur d’abus de confiance, fugitif rattrapé et déféré par INTERPOL mais remis en liberté

Monsieur le Procureur
Par les soins de ses victimes, sieur SAKE MALOKA, escroc international, auteur notamment d’abus de confiance au préjudice de monsieur YIEPMOU KAPWA jean Claude, a été interpellé et déféré dans vos services dans la première semaine du mois de mai 2014.
Nous sommes surpris, alors que les faits sont d’une gravité incontestable et que sieur SAKE MALOKA était recherché depuis de nombreuses années par tous les services de sécurité de la république, qu’il ait été remis prestement en liberté. Cet escroc s’est même payé le luxe d’appeler sa victime au téléphone pour le narguer.
La Commission indépendante contre la corruption et la discrimination qui ne ménagera aucun effort pour suivre ce truand et l’amener à réparer le préjudice puis à subir toute la rigueur de la loi, demande au Parquet de tout mettre en oeuvre pour le capturer.
Cette affaire montre comment des bandits peuvent casser des investisseurs et jouir de l’impunité. C’est inacceptable, intolérable.
Dans l’attente, la Commission vous assure de sa considération citoyenne./.

Le Président de la Commission SHANDA TONME Médiateur universel PJ : 1 dossier
Copie : INTERPOL
MINJUSTICE
PM



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 216 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration