L'article

8
janv
2015

Des lieux de culte musulmans visés dans trois villes de FRANCE !

Des lieux de culte musulmans ont été visés par des tirs d’armes à feu ou d’autres projectiles, sans faire de victime, mercredi 7 et jeudi 8 janvier dans plusieurs villes de France, violences qui font suite à l’attentat contre Charlie Hebdo, à Paris, mercredi. Au Mans, trois grenades d’exercice, dites « grenades à plâtre », ont été lancées vers 0 h 30 contre une mosquée d’un quartier populaire. Une seule a explosé dans une petite cour sans faire de dégâts importants, selon le parquet. Selon Ouest France, les premières constatations ont aussi permis de relever un impact de balle sur une fenêtre. Un périmètre de sécurité a été établi et il n’y a pas eu d’interpellation. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, se rendra au Mans jeudi après-midi.

« UNE ARME DE CALIBRE FAIBLE »

A Port-la-Nouvelle, dans le département de l’Aude, un ou plusieurs coups de feu ont été tirés en direction d’une salle de prière musulmane, vers 20 heures, une heure environ après la fin de la prière, alors que la salle était vide, a précisé le parquet de Narbonne, ajoutant que l’arme utilisée était un « pistolet à grenaille ». « Un individu a tiré à deux reprises sur la porte, brisant une vitre avec une arme de calibre faible », a déclaré le procureur de la République de Narbonne au Midi libre. La salle de prière n’est signalée par aucun panneau et accueille en moyenne trente à cinquante fidèles. Aucune interpellation n’a encore été effectuée. Jeudi matin à l’aube, une explosion s’est produite à Villefranche-sur-Saône (Rhône) devant un snack kebab jouxtant la mosquée de la ville. « Un engin artisanal déposé devant l’entrée du snack, à quelques mètres de la mosquée, a explosé à 5 h 45.


Villefranche-sur-Saône : explosion près d’une... par lemondefr

La façade a été soufflée », a déclaré le procureur de la République de Villefranche-sur-Saône, Grégoire Dulin, lors d’un point-presse. « Aucune hypothèse n’est privilégiée » sur l’origine de cet acte, selon le magistrat, dans l’attente d’éléments de la police scientifique.

lemonde.fr



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 75 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration