L'article

12
janv
2015

En 2035, une voiture sur dix n’aura pas besoin de conducteur

Des millions de voitures sans conducteur sillonneront les routes mondiales en 2035. Sur cette seule année, le Boston Consulting Group (BCG) estime que les ventes de voitures autonomes atteindront 12 millions d’exemplaires, soit près de 10 % des ventes mondiales. Les véhicules semi-autonomes représenteront, eux, un volume de ventes de 18,4 millions d’exemplaires, soit 15 % de part de marché mondial.

La conduite semi-autonome, qui concernera le contrôle automatisé de la direction, des freins et de l’accélérateur, sera disponible sur l’Audi A8 ou la Cadillac CT6, deux véhicules qui seront commercialisés au cours des deux prochaines années.

La voiture totalement autonome ne sera, elle, pas disponible dans les concessions avant 2025. Pour la société de conseil, les consommateurs sont prêts. 44 % des Américains se disent ainsi disposés à acquérir une voiture ne nécessitant pas de conducteur au cours des dix prochaines années. Les atouts de la voiture autonome mis en avant par les acheteurs potentiels sont d’abord la plus grande sécurité de la conduite, ensuite l’économie en terme d’assurance et, enfin, la possibilité d’avoir des occupations plus intéressantes ou plus productives que de simplement conduire sa voiture. Au final, 20 % des personnes sondées par le BCG pourraient consacrer au moins 5000 dollars de plus à cet achat.

Car la technologie existe déjà en partie, puisque des voitures sans conducteur circulent déjà. Aujourd’hui, leur prix serait prohibitif. Sans parler de la législation, qui n’est pas encore adaptée.

Au Consumer Electronics Show qui se tient à Las Vegas du 6 au 9 janvier, Mercedes-Benz a fait sensation avec le prototype F 015 Luxury in Motion qui préfigure la Classe S de 2030. Pour les designers de la marque à l’étoile, la limousine du futur sera en rupture totale avec le modèle actuel.

Ce galet de 5,22 m de long et 1, 52 m de haut laisse entrevoir une véritable révolution. Comme la plupart des constructeurs, Mercedes avance que l’automobile du futur sera autonome, ce qui ouvre tout un champ de possibilités. Lorsque la conduite est vécue comme une contrainte, d’aucuns rêvent de la déléguer à une intelligence artificielle. Le passage au pilotage automatique sera techniquement possible et d’autant plus incontournable que les ingénieurs nous promettent un futur sans accident.

Si l’on a du mal à distinguer l’avant de l’arrière du prototype F 015, c’est sans doute parce le conducteur et le passager du premier rang peuvent faire pivoter leurs sièges de 180° pour converser avec les passagers arrière, comme dans une calèche. Renault offrait cette possibilité dès 1984 avec l’Espace, mais uniquement à l’arrêt ! Comme dans un TGV, les occupants de la F 015 sont invités à se relaxer, se divertir ou travailler en roulant, sans se soucier de la circulation. La communication à bord et vers le monde extérieur est facilitée par une véritable arène numérique formée par six écrans de commande, disposés harmonieusement sur la planche de bord et les panneaux de portes. Les fonctions obéissent au doigt et aussi à l’œil.

La calandre à LED annonce la couleur.

Blanche, elle signale qu’un homme est au volant, bleue qu’il a choisi de se laisser transporter. Et la F 015 est capable de se montrer tout aussi prévenante envers les piétons qui viendraient à croiser son chemin. Non seulement son laser lui permet de les détecter à temps mais, pour les aider à traverser la route, la limousine dessine, avec des LED vertes, un passage piéton virtuel sur la chaussée.

Si le propriétaire de la Classe S de 2030 n’aura que rarement l’envie d’en prendre le volant, il devra quand même en faire le plein. Un plein d’hydrogène pour alimenter une pile à combustible qui fournira l’électricité nécessaire au fonctionnement des deux moteurs de 136 ch qui propulseront ses roues arrière. Ces moteurs pourront aussi être alimentés par des batteries lithium-ion, rechargeables sur secteur. L’autonomie de cet impressionnant vaisseau serait supérieure à un millier de kilomètres, dont deux cents sur la seule ressource de ses batteries. Quant aux performances, une puissance combinée de 272 ch assure un 0 à 100 km/h en seulement 6,7 secondes et une vitesse de pointe de 200 km/h. Vivement demain ?

Avec ses bus sans chauffeur, La Rochelle expérimente les transports du futur

À La Rochelle, certains bus circulent tout seul. Depuis ce mercredi, la municipalité de Charente-Maritime expérimente la mise en circulation de bus électriques sans chauffeur, pouvant accueillir huit personnes à la fois, sur des petits trajets en centre-ville.

Les six véhicules testés jusqu’en avril sont des concentrés de technologie, produits par la PME de Pyrénées-Atlantiques Robosoft. Guidés par GPS et munis d’un système de cartographie laser, ils sont équipés pour suivre le trajet qui leur a été assigné et éviter d’eux-mêmes les obstacles qui se présentent sur leur chemin. Ils conduisent pour l’instant gratuitement les passants, à une allure très tranquille - 15 à 20 km/h -, sur un trajet de moins d’un kilomètre, mais devraient couvrir une zone plus large à partir de février.

« L’objectif de ce projet est avant tout de faire avancer la recherche, explique Jean-François Fountaine, le maire de La Rochelle. Ce n’est pas encore un mode de transport destiné à être opérationnel au quotidien, mais à terme, il peut être porteur, par exemple pour transporter un faible nombre de personnes. Nous avions déjà expérimenté la première génération de bus sans chauffeur, nous nous sommes donc portés volontaires cette fois-ci aussi ».

Ce test s’inscrit dans le cadre d’une expérimentation plus large, étalée sur quatre ans et financée à hauteur de 10 millions d’euros par l’Union européenne. Lausanne testera en février d’autres bus sans chauffeur, et cet été, c’est Oristano, en Sardaigne, qui avait accueilli deux véhicules Robosoft. A La Rochelle, l’expérience devrait coûter 880.000 euros, financés en partie par la ville.

Source : Le Figaro



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 136 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration