L'article

16
octo
2015

En Chine, le cochon est la meilleure arme contre la déflation

Dans l’Empire du Milieu, le cochon représente à lui seul 3,9 % de l’indice des prix à la consommation.

Les Chinois vénèrent le porc. Ils en ont fait un symbole de prospérité. Ce sont eux qui ont inventé il y a mille ans, sous la dynastie des Song, la « tirelire cochon », destinée d’abord aux adultes. Les enfants versent aujourd’hui leurs pièces dans un animal en faïence. Ils adorent la viande de porc, dont ils sont les plus gros mangeurs au monde. Et grand bien leur fasse : le cochon va à nouveau leur porter chance, en les sauvant cette fois de la déflation généralisée qui les menace. Tout comme l’inflation quasi zéro freine l’activité en Europe.

Le marché du porc est en effet devenu très serré dans l’Empire du Milieu ces derniers mois. Ses prix ont bondi de plus de 20 % entre le 20 mars et le 17 juillet, selon l’agence Chine nouvelle, qui reprend les chiffres du ministère du Commerce. En d’autres temps, lorsque l’inflation générale atteignait 7 % l’an (en 2007), cette flambée aurait été considérée comme une calamité. C’est le contraire aujourd’hui, où l’ensemble des prix à la consommation se traîne au rythme de 1,2 à 1,4 % l’an.

Or ce serait bien pire sans le cochon. Cette viande représente à elle seule 3,9 % de l’indice des prix à la consommation : dans nul autre pays elle ne pèse autant dans les achats des ménages. Les analystes ont baptisé le Consumer Price Index chinois le « Consumer Pork Index » ! À elle seule, sa hausse de 20 % a donc contribué à doper de 0,8 point l’inflation globale en Chine. Cerise sur le gâteau, les Chinois s’apprêtent à relancer leurs importations de viande. Tout est bon dans le cochon.

Source : Le Figaro



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 98 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration