L'article

15
juin
2015

L’Asie monte en puissance sur le marché du luxe

Les groupes français continuent de dominer le marché du luxe mondial en termes de chiffre d’affaires. Mais de nouveaux protagonistes asiatiques viennent remettre en question cette hégémonie. Chow Tai Fook devance d’ores et déjà Swatch ou Kering.

En Europe, ils sont pour le moment inconnus. Pourtant les groupes Lao Feng Xiang, Luk Fook Holding, Chow Sang Holdings ou Chow Tai Fook sont en passe de devenir les poids lourds de demain sur le marché du luxe. L’arrivée en force de cinq groupes asiatiques dans le classement annuel des 100 plus grands groupes mondiaux du secteur, établi par le cabinet d’audit et de conseil Deloitte, est un symbole fort de l’évolution d’un marché dont la croissance marque le pas depuis quelques mois.

L’étude laisse donc apparaître la progression constante des entreprises de luxe asiatiques dont le principal moteur, Chow Tai Fook, la plus grande chaîne de bijouterie du monde, se positionne aujourd’hui quatrième, devant Luxottica, Swatch ou encore Kering.

Le groupe hongkongais est l’un des petits nouveaux de l’élite mondiale avec 9,9 milliards de dollars de ventes pour l’exercice 2013 (+35% par rapport à 2012). Surnommé le Tiffany & Co de l’Asie, Chow Tai Fook a réalisé un bond dans un top 10 qui pèse désormais à lui tout seul 48,9% du chiffre d’affaires total du top 100. « C’est un groupe qui travaille essentiellement le diamant et qui a su profiter de la baisse du prix de l’or, explique Bénédicte Sabadie, associée responsable du secteur luxe chez Deloitte. Quand on regarde sa croissance (34,8%), ce n’est pas une surprise de le retrouver à cette place du classement. » Il étudierait actuellement la possibilité d’acheter des mines d’or pour assurer son approvisionnement en matières premières.

Au delà de Chow Tai Fook qui s’adresse à une clientèle « très large », on retrouve également d’autres entreprises positionnées sur le marché de la bijouterie de luxe jugée « accessible » comme Lao Feng Xiang (16e), qui s’est implanté récemment aux Etats-Unis et au Canada, ou encore Luk Fook Holding, présent en Australie. S’ils sont peu connus en Europe, ces groupes sont des références sur leur continent et commencent doucement à s’expatrier. Les entreprises issues de Hong Kong et de Chine, en tête du classement par pays, sont celles qui ont connu la plus forte croissance en 2013 avec un taux moyen de 33,4%.

Trois groupes français dans le top 10

La France conserve néanmoins une place de choix dans ce classement. Derrière le moteur LVMH (Louis Vuitton, Fendi...), largement en tête avec 21,8 milliards de dollars de ventes, onze groupes français se retrouvent dans le cercle privé des champions du luxe. Ces derniers représentent près d’un quart (23,2%) des ventes réalisées dans le secteur. Malgré un poids en baisse par rapport à 2012 (27,4%), trois entreprises hexagonales sont situées dans le top 10 (Kering et L’Oréal en plus du groupe LVMH).

Si l’on s’attarde sur le classement par pays (en ratio), la Chine et Hong Kong pointent donc largement en tête. Derrière la France, il faut également noter la réussite constante du luxe italien qui, avec 16,5% du chiffre d’affaires mondial réalisé par ses 29 entreprises, se place sur le podium. Ce nouveau classement laisse donc apparaître un secteur toujours dynamique, bien que marquant le pas (+8,2% du chiffre d’affaires en 2013 contre 12,6% en 2012), et qui représente plus de 214 milliards de dollars rien que pour ses 100 groupes les plus influents.

Source : Le Figaro



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 59 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration