L'article

4
juil
2016

Les vertus insoupçonnées du café

Près de 5 kilogrammes par personne et par an, un peu plus de deux tasses par jour, les Français aiment le café. Un petit plaisir bon pour la santé.

A la maison ou au bistrot, serré ou allongé, le café est un réflexe bien ancré dans le quotidien des Français. « Pendant longtemps, il a été le parent pauvre des boissons chaudes. Mais le café a retrouvé ses lettres de noblesse, grâce aux données scientifiques », explique Franck Senninger, médecin nutritionniste.

Les effets du café sont aujourd’hui très bien documentés, en particulier ceux de la fameuse caféine, qui augmente la vigilance et l’éveil. Nombreux sont ainsi ceux qui plébiscitent le « petit noir » pour ses effets stimulants. Mais en dehors de son effet « coup de fouet », le café possède bien des bénéfices pour la santé.

Auteur d’un livre intitulé Les Incroyables Vertus du café, Franck Senninger précise qu’« au-delà de la caféine, le café contient de nombreuses molécules antioxydantes comme les polyphénols, le kahwéol ou le cafestol ». Des molécules qui diminuent notamment le risque de diabète et de maladie cardio-vasculaire, et améliorent la digestion.

Prévenir le cancer

L’intérêt du café ne s’arrête pas là. Plusieurs équipes internationales se sont intéressées à ses effets sur la prévention du cancer. « La consommation régulière de café, environ trois tasses par jour, permet de réduire le risque de développer de nombreux cancers, comme ceux du duodénum, du côlon, de l’œsophage, de la bouche, de la peau, du sein et même du col de l’utérus », indique le nutritionniste. En 2013, l’Association américaine de gastro-entérologie a d’ailleurs comparé les résultats de 16 études menées sur les effets préventifs du café sur le cancer du foie. Résultat ? Trois tasses de café par jour permettent de réduire le risque de 56%.

Doper la mémoire

« En plus de ses effets protecteurs contre ces cancers, le café permettrait aussi de prévenir l’apparition de certaines maladies neurodégénératives », selon Franck Senninger. Des scientifiques ont comparé les résultats de 26 études internationales. Publié en 2010, l’article indique que les consommateurs de café ont 25% de risques en moins de développer la maladie de Parkinson, par rapport aux non-buveurs. En 2012, une autre étude, publiée par l’Académie américaine de neurologie a montré, quant à elle, que deux à quatre tasses de café réduisent les symptômes de la maladie : tremblements, rigidité musculaire et troubles moteurs. »

Les nombreuses vertus du café sur la santé

Il convient cependant de rester prudent en attendant d’autres confirmations. Par exemple, ce n’est pas parce que la caféine améliore la mémoire qu’elle est une panacée contre la maladie d’Alzheimer. Même si en mars dernier, une équipe franco-allemande a montré, chez l’animal, que la caféine réduit les plaques amyloïdes et les protéines Tau qui sont des signes de la maladie. La souris n’est pas l’homme, et les agents en cause dans cette pathologie restent à déterminer.

Le consensus scientifique est aujourd’hui assez clair : la consommation régulière et modérée de café, trois tasses par jour, est bénéfique pour la santé, selon Franck Senninger. Néanmoins, certaines personnes comme les femmes enceintes, les malades du cœur ou les patients atteints de troubles digestifs, ne doivent pas en abuser.

Source : Le Figaro Santé



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 87 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration