L'article

16
juil
2015

Produire de l’électricité pourrait être un jeu d’enfant !

Une ONG américaine a installé dans des écoles africaines des tourniquets produisant de l’électricité quand les enfants les font tourner.

On manque d’énergie ? Pas les enfants ! Alors autant en profiter. D’où l’idée simple mais lumineuse d’une organisation humanitaire américaine, Empower Playgrounds, spécialisée dans les « jeux d’électricité », à destination des pays défavorisés.

À Pediatorkpe, une petite île très pauvre du sud-est du Ghana, non reliée au réseau, l’ONG a installé des manèges un peu spéciaux dans la cour de récréation d’une école primaire. Quand les enfants les font tourner, une turbine se met en route et crée de l’énergie. Cela permet de recharger des piles qui peuvent alimenter des lampes LED (basse consommation) durant quarante heures.

À tour de rôle, les élèves sont responsables de la recharge des batteries. Le soir, ils rapportent ces lampes chez eux. Moins dangereuses que les lampes à pétrole que possèdent souvent les villageois, elles leur permettent de faire leurs devoirs le soir.

Meilleurs résultats scolaires

Grâce à cette invention astucieuse, ils ont de meilleurs résultats scolaires. « Avant on ne pouvait pas donner du travail à faire à la maison aux enfants, car il faisait nuit, quand ils rentraient de l’école. Résultat, ils avaient de mauvais résultats. Désormais, ils apprennent mieux le programme scolaire », témoigne l’un des enseignants. Ils ont aussi ainsi davantage de chances de poursuivre leurs études après le primaire.

Ce projet baptisé « Merry goes round » (manège, en anglais) a été mis en place dans quarante-deux écoles d’un pays qui en compte plus de quatre mille. Ce pays d’Afrique est souvent touché par des coupures d’électricité qui perturbent la vie quotidienne des habitants, notamment pour ceux vivants à la campagne, loin de tout.

L’organisation humanitaire a aussi monté un autre projet. Elle a crée une petite usine de production d’énergie solaire (l’Afrique n’en manque pas !) sur l’île. Les habitants peuvent acheter une batterie leur permettant de faire marcher quelques lampes et de recharger leur téléphone portable à cet endroit. La batterie tient un mois et la recharger coûte l’équivalent d’1,30 euros. Cet argent permet d’entretenir l’usine d’énergie solaire.

Cette invention a un bel avenir, car on estime que dans le monde, environ 600 millions de personnes n’ont pas les moyens de s’éclairer. L’Afrique est le continent le plus touché par cette injustice.

Source : Le Figaro



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 100 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration