L'article

3
avri
2016

Votre smartphone deviendra-t-il aussi votre porte-monnaie ?

Le mobile va-t-il tout faire, même faire oublier la carte bancaire ou l’argent liquide ? C’est ce que vise le service Orange cash.

Qu’est ce qui est le plus pratique pour payer nos achats ? Le cash, la carte, le chèque … ou le mobile ?

On pense qu’en 2020, 60% des paiements faits sur Visa en France se feront par mobile. On prédit une croissance exponentielle", estime Gérard Nebouy, directeur de Visa Europe France, pour expliquer son association avec l’opérateur Orange, afin de lancer Orange Cash.

Cette application, qui fonctionnera avec les téléphones munis de la fonction "NFC" et du logiciel Windows ou Android ( autrement dit quasiment tous les nouveaux smartphones, sauf les iPhone, soit 80% du marché français).

Le principe est simple : vous téléchargez l’application, vous créez un compte, vous entrez votre numéro de carte bancaire – ça fonctionne avec les Visa ou les MasterCard -, vous transférez jusqu’à 1.000 euros sur ce nouveau compte, et ensuite toutes vos dépenses seront prélevées sur cette cagnotte quand vous ferez des achats avec votre mobile, simplement en le passant au-dessus du terminal de paiement du commerçant, pourvu qu’il soit équipé de la fonction de paiement sans contact NFC. Au-delà d’un certain montant, vous aurez à taper votre code, mais c’est vous qui déterminez cette limite. Bref, la même chose qu’avec une carte de paiement sans contact, mais sans avoir besoin de la carte.

Uniquement chez Orange

Orange cash, qui est réservé aux seuls clients Orange, est conçu pour les petites dépenses : il évitera d’avoir à sortir sa monnaie, ou sa carte bancaire, pour ceux dont le rêve est de sa balader sans portefeuille.

Cela fait plusieurs années que les fabricants de téléphones et les opérateurs lorgnent ce nouveau marché : la banque mobile. En Afrique, où les cartes sont très peu développées, le mobile s’est déjà imposé dans les échanges monétaires. En Europe, certains pays comme la Pologne, plébiscitent déjà les paiements sans contact. En France, la mutation est bien plus lente. Des villes comme Lille ou Nice mènent des tests depuis des années, sans que l’usage ne s’impose réellement. Les consommateurs se méfient du paiement sans contact, et encore plus avec mobile. Le besoin n’est pas criant, puisque nous avons déjà le choix : chacun de nous est équipé d’une carte bancaire, et ceux qui veulent payer sans contact peuvent déjà le faire avec ces cartes.

Un appât pour les clients français

Cela n’empêche pourtant pas les professionnels de croire à ce marché. Orange prépare l’introduction d’une banque, qui distribuera des produits financiers sur mobile. L’opérateur compte bien y trouver de nouvelles ressources. Les utilisateurs de Orange Cash devront en effet payer pour s’en servir : chaque fois qu’ils rechargeront leur cagnotte, qu’ils ajoutent 20 euros, ou 1.000 euros – la limite-, ils devront payer 79 centimes (mais ils pourront s’en passer s’ils font un virement depuis leur compte bancaire).

Orange estime que ce coût est assez faible pour être indolore. Et, pour appâter les premiers clients, il y a un bonus à la clé : les 150.000 premiers inscrits recevront une prime de 10 euros sur leur compte, puis de 1 euro par achat réalisé, jusqu’à un plafond de 25 euros. Il faudra bien cela pour motiver les consommateurs français toujours très frileux en matière d’innovations financières.

Claude Soula

Source : L’Obs



repondre Réagir à cet article    

Les commentaires (0)

> L'ARTICLE EN IMAGE
> L'AUTEUR
> Audience
  • 56 visites
> Faire suivre l'info

ARTICLES SIMILAIRES


 
Administration